Retour à l'Agenda

Agrippina

Georg Friedrich Haendel

Georg Friedrich Haendel (1685 – 1759)

OPÉRA EN 3 ACTES
Livret de Vincenzo Grimani
Créé à Venise le 26 décembre 1709 au Teatro San Giovanni Grisostomo

Agrippina | Ann Hallenberg
Poppea | Eugénie Warnier
Claudio | Étienne Bazola
Ottone | Paul-Antoine Bénos-Djian
Nerone | Ray Chenez
Pallante | Arnaud Richard
Narciso | Ève-Maud Hubeaux
Lesbo | Douglas Williams


Les Talens Lyriques
Direction | Christophe Rousset

 

Agrippina tient une place toute particulière dans l’œuvre de Händel et ceci à plusieurs titres. Cette œuvre, qui est son deuxième opéra, fut représentée presque une trentaine de fois d’affilée lors du Carnaval 2009 à Venise et reçut un accueil exceptionnel. Il s’agit non seulement du premier succès au théâtre du jeune Allemand, mais aussi d’une œuvre qui, en tirant ses références des grands maîtres tels Keiser, Corelli ou Lully ainsi que de ses propres compositions antérieures, pose les fondements de son art et inspirera toutes les compositions futures. 
Händel entretenait d’excellentes relations avec le cardinal Grimani, librettiste à ses heures, qu’il avait rencontré lors de son séjour à Rome. Celui-ci lui offrit un livret très subtil, dont l’Agrippine intrigante n’est pas sans évoquer certaines vicissitudes de la vie politique locale et ecclésiale de l’époque. Il s’avère être emprunt d’une grande ironie et Händel, loin de bouder cet aspect dans sa mise en musique, en révèle les finesses. Ainsi, tout « opera seria » qu’il est par son sujet, Agrippina pourrait être qualifié d’ « opéra héroï-comique », tendant même sans oser y aller vers l’ « opera buffa ».

 

     Agrippina has a very special place in Handel’s work from several standpoints. This, his second opera, was given a series of thirty or so performances at the Venice Carnival in 2009, to an exceptionally positive reception. It was not only the first stage success of the young German, but it was also a piece that, drawing on the works of great masters such as Keiser, Corelli and Lully and his own previous compositions, lays the foundations of his art and inspires all his future compositions.  
Handel got on extremely well with Cardinal Grimani, who was something of a librettist and whom he had met during his time in Rome. Grimani provided him with a libretto of great subtlety in which a manipulative Agrippina could be said to be reminiscent of certain vicissitudes of local political and ecclesiastical life at the time. It turned out to be imbued with a strong sense of irony and Handel, far from avoiding this aspect in his score, sets out to highlight its subtle detail. Thus, while it is certainly an opera seria by virtue of its subject, Agrippina could be described as a “heroicomic opera”, moving in the direction of the opera buffa, without daring to go the whole way.

 

Production Les Talens Lyriques avec le soutien du Cercle des Mécènes

Dates des représentations

DATE HORAIRE LIEU INFORMATIONS RÉSERVATIONS
Lun 10 juin 2019 15h00 Konzerthalle Ulrichskirche (Händel-Festspiele) / Halle / Allemagne

 

Retour à l'Agenda