Retour à l'Agenda

Les Indes Galantes

Jean-Philippe Rameau (1683-1764)

  • Patrice Nin

  • Patrice Nin

  • Patrice Nin

  • Patrice Nin

  • Patrice Nin

  • Patrice Nin

  • Patrice Nin

Direction et clavecin, Christophe Rousset
Mise en scène et chorégraphie, Laura Scozzi
Décors, Natacha Le Guen de Kerneizon
Costumes, Jean-Jacques Delmotte
Lumières, Ludovic Bouaud
Direction des chœurs, Alfonso Caiani

 

 

Distribution

Hébé, Phani, Fatime : Hélène Guillemette
Émilie, Atalide : Judith Van Wanroij
Bellone, Don Alvaro : Aimery Lefèvre
Osman : Vittorio Prato
Don Carlos, Damon : Cyril Auvity
Valère, Tacmas : Kenneth Tarver
Huascar : Nathan Berg
Amour, Zima, Roxane : Julia Novikova
Adario : Thomas Dolié
Chœur et ballet du Capitole
Les Talens Lyriques

Nouvelle production

Présentation

Deuxième œuvre lyrique de Rameau, Les Indes Galantes est un opéra-ballet d'une éblouissante richesse : mélange des genres, des atmosphères tendres et sauvages, des styles français et italien. Une orchestration fine et une musique possédée par la danse sauvage comme par la tendresse. Sur un livret de Fuzelier en quatre entrées et un prologue, l'œuvre, facile et légère, est l'exact contraire de la tragédie en musique lulliste, noble et haute. L'intrigue n'en est pas l'élément le plus important ; c'est plutôt le lien thématique du livret -invraisemblable au demeurant- qui est essentiel. Cela permet à Rameau la composition d'un ouvrage à grand spectacle, privilégiant machineries, danse, faste et décors. Le chœur des Sauvages, emblématique de cet opéra, n'y est ajouté qu'en 1736 face au succès du spectacle. Les Indes sont ici un lieu plus qu'approximatif : Le Turc généreux, Les Incas du Pérou, Les Fleurs, Fête persane, Les Sauvages (Indiens d'Amérique du Nord) constituent les quatre entrées. Or, c'est la figure du bon et tendre sauvage du XVIIIe siècle, dessinée entre autres par Rousseau, qui préside ici. Exotisme, énergie ''sauvage'' et tendresse règnent ainsi en maître et sont une des clés du succès remporté par l'opéra. Car créé le 23 août 1735 à l'Académie Royale, il sera joué plus de trois cents fois sous diverses formes pendant une cinquantaine d'années, avant d'être repris en 1925. Mathieu Picard

 

Nouvelle production.


Coproduction Théâtre du Capitole, Opéra national de Bordeaux, Staatstheater Nürnberg.


Version dite de Toulouse établie par Les Talens Lyriques d’après le manuscrit conservé à la Bibliothèque de Toulouse.

 

 

 

Dates des représentations

DATE HORAIRE LIEU INFORMATIONS RÉSERVATIONS
Ven 4 mai 2012 20h00 Théâtre du Capitole / Toulouse / France

+33 5 61 63 13 13

Dim 6 mai 2012 15h00 Théâtre du Capitole / Toulouse / France

+33 5 61 63 13 13

Mar 8 mai 2012 20h00 Théâtre du Capitole / Toulouse / France

+33 5 61 63 13 13

Ven 11 mai 2012 20h00 Théâtre du Capitole / Toulouse / France

+33 5 61 63 13 13

Dim 13 mai 2012 15h00 Théâtre du Capitole / Toulouse / France

+33 5 61 63 13 13

Mar 15 mai 2012 20h00 Théâtre du Capitole / Toulouse / France

+33 5 61 63 13 13

Retour à l'Agenda