La Fondation Annenberg / GRoW - Gregory et Regina Annenberg Weingarten.
Mécènes principaux des Talens Lyriques

 

Quand la Fondation Annenberg a-t-elle été fondée ? Quelle est son activité ?

La Fondation Annenberg est une organisation américaine qui a été créée en 1989 par Walter Annenberg. Ce dernier, magnat de la presse aux États-Unis, décida de léguer une partie de sa fortune à la création de cette entité à but philanthropique avec deux axes principaux au départ : la communication et l'éducation. Cela n'excluait pas, bien au contraire, une très large participation à la vie des institutions culturelles les plus prestigieuses aux États-Unis. Il a ainsi légué sa collection d'oeuvres majeures de peintres impressionnistes au Metropolitan Museum de New York.

 

Il fut ambassadeur au Royaume-Uni de 1969 à 1974 et lors de son séjour y fit des dons exceptionnels aux institutions britanniques dont le British Museum et la National Gallery, entre autres. Son petit-fils, Gregory Annenberg Weingarten, vice-président de la Fondation, continue l'oeuvre philanthropique de son aïeul aux États-Unis et en Europe, tant en Grande Bretagne qu'en France. J'ai quant à moi la chance de l'assister dans le choix des projets qu'il soutient et tout particulièrement dans le domaine de la musique classique et de l'opéra.

 

Quand avez-vous découvert  Les Talens Lyriques  ?

J'ai découvert les Talens Lyriques en novembre 2003 lors de la représentation de l'oeuvre "La Betulia Liberata"
de Mozart au Théâtre des Champs-Élysées, chantée par Jaël Azzaretti et Ann Hallenberg. Je garde un souvenir très précis d'une magnifique découverte musicale : enfin du nouveau ! Comme une étincelle dans le monde de la musique baroque. Nous faisions ensuite la connaissance de Christophe Rousset dont l'interprétation vive et subtile de Mozart nous avait enchantés ce soir-là. Quelques mois plus tard nous décidions de soutenir sa tournée aux États-Unis. C'est très naturellement et pleine de curiosité musicale et intellectuelle que j'acceptais d'entrer au Conseil d'Administration des Talens Lyriques. Je ne connaissais pas bien cet ensemble mais je savais que c'était le début d'une belle aventure. 

 

Quelle est la particularité des Talens Lyriques selon vous ?

Nous soutenons les Talens Lyriques depuis 2004 et l'évolution de Christophe Rousset ainsi que celle de son orchestre nous étonnent tous les jours. La qualité du travail ainsi que le talent inouï du chef et de son ensemble nous persuadent plus que jamais que nous ne nous sommes pas trompés. Ainsi, un jour, à la radio, la vertigineuse (!) interprétation de "Vertigo" de Pancrace Royer nous ordonne de tout arrêter ! Le morceau terminé on nous indique que c'était joué par Christophe Rousset, Ah !, mais bien entendu !!!

 

Puis, dernièrement, ouvrir le journal et découvrir la presse s'extasier sur la qualité de "Bellérophon" que Monsieur Rousset est allé chercher et dépoussiérer de l'étagère d'une vieille bibliothèque pour nous le présenter avec tant de grâce et d'élégance. Cette démarche de recherche d'oeuvres d'excellente facture mais restées oubliées dans les tiroirs nous intéresse particulièrement. Ainsi, nous sommes très curieux de "Hercule Mourant" de Dauvergne qui sera présenté en novembre 2011. Ce genre de pari rend la musique baroque très actuelle car inédite, quelque part.

 

Ensuite, les résidences pédagogiques sont, à notre sens, essentielles pour la divulgation de la musique classique et baroque auprès d'une population jeune qui ne s'en serait jamais souciée si les Talens n'étaient allés s'installer dans leur préau de collège pour répéter. Aucun autre ensemble musical n'avait fait cette démarche si fructueuse auparavant, à notre connaissance.

 

Avez-vous un attachement particulier envers l’un des projets de cette saison 2011 – 2012 ?

Nous avons participé à la réalisation de "Bellérophon" mais aussi aux 3 CDs "Tragédiennes" enregistrés avec Véronique Gens et, à entendre l'aisance avec laquelle les Talens et leur chef passent de Gluck ou Rameau à Rossini ou Berlioz nous ne doutons pas une seconde que Christophe Rousset est un très grand chef d'orchestre.

 

Les Talens savent prendre ce qu'on leur donne à interpréter et nous l'offrir avec une beauté inouïe.
En tant que mécène, que demander de plus?

 

Regina Weingarten, septembre 2011.